L'IRISH WOLFHOUND ou LÉVRIER IRLANDAIS.
Article complet dans le numéro: Sept. / Oct. 2000 (Poils & Cie) - Textes : Lyse Savard.

Le Wolfhound Irlandais, le chasseur au grand coeur.


Aucun autre chien n'aura inspiré autant de légendes que ce géant vif et loyal.

Il y a plus de 2000 ans, dans une petite île de la mer Égée, un orfèvre moulait des pièces de monnaie illustrant un lévrier celtique, l'ancêtre du lévrier irlandais. Son histoire se poursuit avec celle de la Rome antique alors que le grand chien, au sein des armées de César, conquérait l'Europe. En plus d'être soldat, ce chien géant, aussi fort que vif, était gladiateur, combattant hommes et bêtes dans l'arène romaine.

Durant le Moyen-Âge, le CU, comme on le surnomme, deviendra l'apanage de la noblesse.

Développé pour son endurance et sa vitesse, il accompagne ses maîtres à la guerre et à la chasse. Au dix-septième siècle, on le baptise le Wolfhound Irlandais. Avec la paix, ce remarquable chasseur poursuit les gros gibiers comme les cerfs et les sangliers. En Afrique, il sert à traquer le lion. En Irlande, il chasse les loups si bien qu'ils disparaissent des hautes terres. Sans loup, le grand chien devient inutile et plusieurs prétendent que la race faillit s'éteindre.

Le Capitaine G.A. Graham contredit cette version. Il trouva, dit-il, de nombreux spécimens de Wolfhound même si leur stature s'était détériorée. Dès le début du 19ième siècle, cet officier écossais de l'armée britannique consacre sa vie à restaurer la race et à lui redonner sa magnificence.

Aujourd'hui, le Wolfhound ne fait plus la guerre depuis longtemps.

Il reste un chasseur sans peur et surtout, un compagnon loyal.

Noblesse oblige :

Le Wolfhound n'est pas et n'a d'ailleurs jamais été un chien populaire.

Il faut comprendre que ce chien "extraordinaire" a des besoins "extraordinaires".

En d'autres mots il coûte cher.

Le prix d'un chiot inscrit à un Livre d'Origines et provenant d'un bon Elevage est de minimum 1300 euros. Ensuite, il faut compter le coût de son alimentation nécessaire à ce petit géant qui ne doit manger que de la nourriture de première qualité.

Vient aussi la facture du vétérinaire qui devra intervenir fréquemment dans la vie du Wolfhound. Jeune, sa croissance rapide risque d'entraîner des problèmes. Vieux, ses articulations prendront leur dû, en espérant que ce ne soit que ça. Les médicaments pour un grand chien sont coûteux, les doses étant plus grandes.

Quant aux considérations qui suivent, elles sont moins liées à l'entretien du Wolfhound qu'à son style de vie.

Qui veut un Wolfhound, veut un Wolfhound heureux.

Ce chien, de la famille des Lévriers, doit bouger. Il lui faut donc de l'espace, beaucoup d'espace qu'il faut à tout prix clôturer. Une clôture assez haute pour qu'il ne puisse pas sauter car, avec son instinct de chasse, le Wolfhound le mieux entraîné ne résistera pas à l'appel de la nature si, de sa vue perçante, il aperçoit la silhouette d'un lapin. Et ce, sans mentionner la tentation que peut représenter le chat du voisin ! Parce que le Wolfhound chasse à vue plutôt qu'au flair, il doit voir ses frontières.

Pas question d'attacher un Wolfhound. Il en deviendra physiquement et psychologiquement malade. Chien d'une grande intelligence, il doit être occupé sinon, l'ennui peut le tuer.

Parce qu'il est un compagnon loyal et affectueux, la famille du Wolfhound aime l'associer à ses activités. Il lui faut donc une voiture suffisamment spacieuse pour amener le chien.

Même chose avec le sofa du salon qui, en plus d'asseoir les humains, doit permettre au Wolfhound de piquer un somme devant la télévision.

Le Wolfhound requiert beaucoup d'attention. Les gens qui tombent en amour avec son physique imposant doivent savoir que posséder un Wolfhound comporte beaucoup d'obligations. Il serait cruel de le priver de son exercice ou pire encore, de son besoin d'affection parce qu'on avait mal évalué tous les inconvénients associés au style de vie de ce géant.

Chien de famille :

Le Wolfhound Irlandais est reconnu pour son noble caractère et son allure majestueuse.

Il est un chien de famille par excellence, très bon avec les enfants.

À cause de sa taille, une surveillance s'impose. Le chien pourrait faire tomber les enfants par inadvertance ou encore, ces derniers pourraient tenter de l'enfourcher dans leur exubérance. Le Wolfhound est bâti pour courir et non pas pour porter ou tirer. Son dos et ses pattes antérieures sont déjà amplement sollicités par son énorme poids.

Le Wolfhound est davantage connu pour sa gentillesse que pour ses talents de gardien. En fait, il ne gardera pas un territoire mais protègera ses maîtres. Nombreuses d'ailleurs sont les histoires à propos de son intuition qui lui permettrait de déceler les intentions des intrus et de ne réagir que lorsque ses maîtres sont véritablement menacés. De toute façon, nul doute que la stature du Lévrier Irlandais impose le respect avant même qu'il ait avancé d'un pas.

Le chiot Wolfhound répond bien à l'entraînement basé sur le renforcement positif. À cause de la taille qu'il atteindra, l'obéissance de base est fortement recommandée. Même chose si on veut que chien et chat fassent plus tard bon ménage. Vaut mieux profiter de l'innocence du chiot pour lui présenter le chat de la maison

Son allure :

Du combat à la chasse, le Wolfhound fut développé pour sa force, sa vitesse et son endurance. Malgré sa robustesse, il se déplace avec gracieuseté. Son trot couvre aisément beaucoup de distance. C'est un chasseur rapide et puissant.

Ses yeux expriment douceur et intelligence. Le port de sa tête est noble et son cou, fort, musclé et gracieusement arqué.

Sa robe est rugueuse au toucher. Son poil est dur et doté d'un sous poil plus doux qui le protège contre les intempéries. Sous les yeux et sous la gueule, des touffes de poils longs apparaissent.

Un brossage hebdomadaire lui suffit.

L'allure générale de ce chien est spectaculaire. Impossible de passer inaperçu avec un Wolfhound au bout de sa laisse.

Sa croissance :

En six mois, le poids et la taille du chiot Wolfhound décupleront. Cette croissance prodigieuse donne lieu à deux école de pensée. La première veut que le propriétaire limite la ration quotidienne de protéine du chiot et minimise son exercice physique. La croissance étant ainsi ralenti, le stress sur les articulations sera moins élevé. La seconde école favorise le contraire, soit une diète riche en protéines et autant d'exercice que les jeux et les activités du chiot le lui permettront, en autant qu'il le fasse de façon spontanée. La musculature et les ligaments étant ainsi renforcés, ils supporteront mieux l'imposante structure osseuse.

Quelle que soit la théorie choisie, l'éleveur est le mieux placé pour conseiller le nouveau maître.

Le futur propriétaire d'un Wolfhound doit savoir qu'un gros Wolfhound n'est pas synonyme de meilleur Wolfhound. En effet, à cause de l'importance de sa taille, il est plus important d'avoir un chien dont la structure est équilibrée qu'un chien très grand mais disproportionné.

Santé :

Le Wolfhound ne vit malheureusement pas très vieux. De six à huit ans en moyenne.

Il est principalement enclin à des pathologies du muscle cardiaque. Parce que le coeur s'épaissit ou au contraire, se dilate, il n'arrive plus à pomper adéquatement le sang.

De nombreuses et très sérieuses recherches tentent de mieux comprendre ce problème et d'en identifier les causes. Tous les propriétaire de Wolfhound sont invités a y participer.

Le gigantisme du Wolfhound entraîne un stress important sur ses articulations. Nombreux sont ceux qui souffrent de problèmes articulatoires. Heureusement les médicaments parviennent à réduire les douleurs et permettent une vie plus normale.

Le Wolfhound, comme plusieurs autres grandes races dont la cage thoracique est profonde et allongée, est sujet aux torsions de l'estomac. Seule une intervention chirurgicale d'urgence peut sauver l'animal.

Autre problème grave qui peut toucher la race, le cancer des os (ostéosarcome) affectant particulièrement les os longs des pattes.

Il peut arriver que le chiot Wolfhound ait de la difficulté à bouger sa queue et ses pattes antérieures.

Ces maladies sont bien connues par les éleveurs sérieux qui sont la meilleure source d'information et de conseils pour les futurs acheteurs de Wolfhound.