TORSION DE L'ESTOMAC


Une affection sérieuse, crainte par tous les propriétaires de chiens, la torsion de l'estomac a suscitée aussi bien des questions que des controverses. Si les facteurs primaires de ce désordre digestif sont bien connus, les vraies causes restent toujours plutôt obscures. Chaque bon propriétaire devrait savoir reconnaître les symptômes de la torsion de l'estomac afin de pouvoir agir immédiatement. La torsion de l'estomac a plusieurs formes cliniques différentes avec le symptôme commun qui est l'accumulation massive de gaz et de liquide dans l'estomac du chien. Normalement l'action digestive de l'estomac produit du gaz qui est évacué par éructation (renvois); pourtant il arrive parfois que ce mécanisme très simple soit défaillant. C'est ce qui arrive lorsqu'une accumulation rapide et massive de gaz distend l'estomac au point de bloquer le sphincter. De même lorsque l'estomac se déplace au point de tourner sur lui-même, ses sphincters se bloquent et l'éructation devient alors impossible. Ce sont, en bref, les deux mécanismes fondamentaux qui expliquent la torsion de l'estomac. Ni les causes de la dilatation par le gaz, ni le déplacement et la torsion de l'estomac ne sont à ce jour clairement établies. Les deux phénomènes sont étroitement liés. Une torsion mène toujours à terme à un engorgement du sphincter pylorique. De même, la rate peut empêcher l'estomac dilaté et déplacé de retrouver sa position normale.

Quand faut-il suspecter une torsion de l'estomac ?

Le premier signe clinique de torsion de l'estomac est un abdomen distendu. Au début, ce n'est pas nécessairement alarmant, surtout si le chien vient juste de manger. Elle est en général associée à une douleur abdominale qui n'est pas forcément évidente. La dilatation de l'estomac est accompagné par une abondante salivation, des efforts non productifs pour vomir, ensuite des difficultés respiratoires. Il s'ensuit rapidement un état de choc. L'animal est incapable de se tenir debout, a le souffle court et son abdomen est gonflé comme un ballon. Tout animal dont l'abdomen enfle de cette façon devrait être soupçonné de faire une torsion de l'estomac. Un diagnostique simple est de tapoter la paroi abdominale, un son pareil à une résonance de tambour est l'indication d'une torsion de l'estomac. En général la torsion de l'estomac est accompagné du comportement suivant: anxiété, agitation inhabituelle ou au contraire torpeur. Également de la salivation abondante, une évidente gêne abdominale et, dans certains cas des essais improductifs pour vomir. La gravité des signes cliniques est extrêmement variable et dépend de l'importance de l'état de choc qui n'est pas directement liée à la gravité de la torsion de l'estomac. Il est également important d'insister sur le fait qu'il n'y a pas nécessairement un lien entre la torsion de l'estomac et le fait que le chien vient juste de manger; la torsion de l'estomac peut se produire sur un estomac vide.

L'état de choc peut être fatal

L'état de choc est la conséquence de plusieurs phénomènes. La respiration est affectée parce que le diaphragme n'arrive plus à comprimer si aisément les viscères. En outre, des problèmes circulatoires se manifestent rapidement suite à la compression, certaines parties du corps étant vides de sang tandis que d'autres sont pleines. Des problèmes sérieux s'ensuivent. Le pancréas est particulièrement sensible au dérèglement, et une fois dérangé peut mener à des complications cardiaques sérieuses. La rate va vriller autour de ses points d'ancrage lorsque l'estomac fait une rotation. Ceci restreint la circulation et la rate gonfle progressivement jusqu'a prendre une taille considérable. Le contenu de l'estomac fermente rapidement et des bactéries se développent très vite sécrétant des toxines qui empoisonnent l'organisme. Ce sont ces phénomènes qui mènent à l'installation de l'état de choc.

Un traitement urgent.

Le propriétaire d'un chien avec une torsion de l'estomac n'a pas d'autre recours que de se rendre rapidement chez le vétérinaire. Il faut décomprimer l'estomac aussi vite que possible. Un travail pour le chirurgien. Suivant qu'il y a torsion ou non, le chien peut être intubé par l'oesophage afin de libérer le gaz de l'estomac. Si le chien est dans un grand état de choc, il n'est pas besoin de l'anesthésier. Dans le cas contraire, un tranquillisant ou une anesthésie locale sont en général suffisants. S'il n'est pas possible d'introduire un tuyau, on peut percer la paroi abdominale, ou mieux, on pratique une ouverture à travers la paroi abdominale, afin de pouvoir vider rapidement l'estomac et - plus important - traiter l'état de choc. Une fois le gaz libéré, l'estomac peut être vidé de son contenu par des irrigations répétées. Ces lavages gastriques limitent la récidive immédiate de la dilatation. Après avoir accompli ce premier traitement, un traitement secondaire est nécessaire.

Il consiste dans la reconstitution du volume de sang en circulation par d'abondantes perfusions de solutes appropriés ou par injection de solutions hypertoniques. Il est également nécessaire de corriger l'acidité du sang et les concentrations ioniques, en particulier le potassium, et de prévenir une infection toxique par d'importantes doses d'antibiotiques. Lorsque ces mesures d'urgence ont été prises, une intervention chirurgicale peut être entreprise entre 6 à 24 heures plus tard. Souvent il ne reste que la chirurgie. Seule une radiographie de l'abdomen peut révéler s'il s'agit d'une simple dilatation ou d'une torsion de l'estomac. Pour une simple dilatation, décompression et réanimation sont souvent suffisantes. La torsion de l'estomac nécessite une intervention chirurgicale pour repositionner l'estomac. Dans les deux cas, il vaut mieux procéder à une exploration de la cavité abdominale afin de traiter toutes lésions de l'estomac, de la rate ou du pancréas. Une fois sur la table d'opération, une technique peut limiter toute reprise future de torsion de l'estomac. En suturant l'estomac à la paroi abdominale ou par fixation à la dernière côte. Cette technique est également un facteur faisant baisser le pourcentage de décès suivant l'opération qui est relativement élevé. En outre, les dix jours suivants sont critiques et des réactions différées, gastriques ou cardiaques sont fréquentes et parfois fatales.

Surtout les grands chiens

Les causes de la torsion de l'estomac demeurent mystérieuses mais les grands chiens sont particulièrement sensibles. Comme exception à la règle, des petits chiens tels que les teckels sont aussi vulnérables. La nature de l'alimentation et la fréquence des repas semblent jouer un rôle important. Statistiquement le nombre de cas de torsion de l'estomac diminue si la ration journalière est distribuée en deux fois. Le pourcentage de fibre dans la nourriture, sa digestibilité ont aussi une incidence.

Il est également imprudent de promener un chien après son repas. L'exercice pendant la digestion est un des facteurs favorisant la torsion de l'estomac. Quelques auteurs sont aussi en train d'étudier les conditions climatiques et barométriques mais malheureusement ils n'ont pas à ce jour pu tirer des conclusions.

Traduction : Denyse Maurer


Source : Printemps 1999 n° 91 - La torsion de l'estomac : danger de mort  ! (avec l'aimable autorisation de "The Deerhound Club Newsletter", Winter 1998)


Dilatation/Torsion de l'estomac : http://www.cinnamons-sirius.fr/info_sante_DTE.html

Bloat Study : PDF 4 pages
 



Dernières mises à jour le 08 juin 2010 - Copyright ©