LA PANOSTEITE OU ENOSTOSE


A retenir

Boiterie évoluant généralement sur deux à trois semaines mais jamais plus de 5 semaines. Ainsi, en cas de boiterie supérieure à 5 semaines, une autre affection sera recherchée.

Cette boiterie peut passer d’un membre à un autre. Le traitement est médical avec administration d’antalgiques.

Cette pathologie ne se rencontre plus après 18 mois


Animaux touchés :

Jeunes chiens de grandes races entre 6 et 18 mois

Races prédisposées :


* Berger allemand
* Dogue allemand
* Doberman
* Golden retriever
* Labrador
* Basset hounds

Synonymes

Panostéite éosinophilique
Enostose
Prolifération endostée

Signes cliniques

Elle touche les os longs :

* La partie proximale de l’ulna (membre antérieur)
* La partie distale de l’humérus (membre antérieur)
* La partie centrale du radius (membre antérieur)
* La partie centrale du fémur (membre postérieur)
* La partie distale du tibia (près de la cheville)

La boiterie est d’apparition brutale, d’intensité variable (discrète à sévère) et ne durant jamais plus de 5 semaines (généralement 2 à 3 semaines).

La boiterie peut récidiver ou passer d’un membre à un autre. Le membre atteint est très douloureux.

Certains chiens présentent également :

* De la fièvre
* Une augmentation des ganglions lymphatiques
* Une augmentation des globules blancs

Signes radiographiques :

Au début de l’affection, aucun signe particulier n’est mis en évidence.

Après deux semaines, on observe une augmentation de l’opacité par plages dans la cavité médullaire de l’os avec également un épaississement périostée correspondant à la production osseuse.

Après 2 à 3 mois, l’os atteint est à nouveau tout à fait normal.

Signes microscopiques :

Il n’y a généralement pas d’inflammation associée à la panostéite.

Une fibrose (tissu cicatriciel) de la partie médullaire constitue le principal changement.

Avec le temps, ce tissu se transforme en os, diminuant ainsi les zones plus opaques observées à la radiographie.

Cause :

Inconnue
Infection virale ?

Traitement :

Cette pathologie évolue spontanément vers la guérison.

Les épisodes de panostéites sont généralement espacés de 1 mois et ne se poursuivent plus après l’âge de 18 mois.

Le traitement est palliatif : administration d’anti-inflammatoires.

Si l’atteinte de l’animal se généralise, un recours à la fluidothérapie peut être nécessaire.

 

IMPORTANT !! IL NE FAUT SURTOUT PAS CONFONDRE LA DYSPLASIE ET LA PANOSTEITE CAR L’UNE EST FATALE POUR CERTAINS CHIENS ALORS QUE L’AUTRE EST PASSAGÈRE ET NE LAISSE PAS DE SÉQUELLES À L’ANIMAL.

LA PANOSTEITE EOSINOPHILIQUE (format PDF)

et http://www.elevage-elsa.com/Fr/pano_fr.html



Dernières mises à jour le 08 juin 2010 - Copyright ©