LES MALADIES RÉNALES


Néphropathie

Néphropathie (néphros = rein et pahte = affection). C'est le nom générique des affections du rein et plus particulièrement des affections diffuses communément appelées "néphrites" (= maladies inflammatoires du rein). On distingue plusieurs variantes suivant le lieu d'atteinte de la structure du rein.

Urémie

C'est la présence d'urée dans le sang, ultime produit de dégradation des protéines, produit par le foie et excrété par les reins et toxique au-delà d'une certaine concentration sanguine), démontre que la maladie du rein est déjà dans sa phase terminale. Je m'explique: L'urémie désigne aussi l'ensemble des accidents provoqués par l'accumulation, dans le sang, des substances toxiques que le rein élimine à l'état normal et qui se trouvent retenus par suite d'une maladie rénale. L'urémie présente de nouveau de nombreux types cliniques: forme nerveuse, forme respiratoire, forme gastro-intestinale, etc. Donc: Rein malade pour une raison ou une autre = Diminution voire arrêt de l'élimination avec les urines des déchets toxiques de l'organisme = accumulation sanguine de ces matières toxiques avec survenue de complications et en fin de compte la mort par intoxication interne de l'organisme. Gérard

L'animal s'intoxique progressivement, les symptômes peuvent aller d'une simple mauvaise haleine à des vomissements et des troubles nerveux.


Dysplasie rénale

Le terme "dysplasie" désigne en médecine (vétérinaire ou humaine, peu importe) un organe ou une structure anatomique qui ne correspond pas à la "normale". Pour la dysplasie rénale ou le rein dysplasique, il s'agit de malformations qui peuvent être unilatérales ou bilatérales (ne toucher qu'un rein ou les deux reins simultanément). Une atteinte bilatérale multikystique par exemple (rein constitué de multiples kystes qui n'ont plus de fonction rénale!!!), est incompatible avec la survie... Les reins dysplasiques peuvent être des reins:

* - multikystiques

* -hypodysplasiques (les "petits reins") avec un certain nombre de sous-ensembles ...

* -autres formes (dysplasie des artères rénales, etc.)

Le devenir est dicté par la survenue de complications qui peuvent être: insuffisance rénale; hypertension artérielle; genèse tumorale; infections urinaires hautes et septicémies (par la rétention urinaire...) Le traitement est celui des complications voire la chirurgie... Cette affection n'est pas du tout rare chez le chien.

 


La « dysplasie » rénale est une affection qui touche à la structure de l’organe d’abord, puis à son fonctionnement. Certaines dysplasies sont compatible avec la survie de l’animal, d’autres se manifestent par une moindre capacité de l’organe à encaisser une altération de son fonctionnement dont l’origine dépend d’autres raisons, … certaines sont létales dès la naissance de l’animal (ex. les chiots anasarques – c'est-à-dire qui naissent gonflés comme des bibendum Michelin – souffrent généralement d’une dysplasie rénale et/ou pulmonaire, et ne peuvent survivre plus de quelques heures après leur naissance quand ils ne sont pas mort nés). Il existe des prédispositions génétique à certaines formes de dysplasie rénale : les Lhassa Apso, par exemple, sont beaucoup plus concernés par cette affection que les Léonbergs… et un dépistage précoce par échographie rénale est plus raisonnable à envisager pour garantir la « qualité » de la génétique éventuellement utilisée ; à l’inverse dans cette race, la dysplasie de la hanche (dont le dépistage est réalisé par radiographie) est inexistante… Samuel


La diminution du taux d’urée est le meilleur des indicateurs ; la créatinine augmente toujours de façon exponentielle, de telle sorte qu’il est difficile de comparer les augmentations de valeur de la même façon.





Source : http://sante.leobase.fr/dossiers/reins.htm
Encore un grand merci à Bernadette Buff, son site est une vraie mine d'information !




Dernières mises à jour le 08 juin 2010 - Copyright ©