L’HYPOTHYROÏDIE CHEZ LE CHIEN


L’hypothyroïdie est une maladie endocrinienne qui se traduit par une baisse de la concentration en hormones thyroïdiennes dans le sang. Il y a en effet une insuffisance de production de ces hormones.

Étiologie :

Si elle est parfois congénitale, l’hypothyroïdie est surtout rencontrée chez l’adulte. Le plus souvent, il s’agit d’une atteinte dite primaire, c’est à dire qu’elle est due à une lésion thyroïdienne. Il semblerait qu’elle résulte le plus souvent de phénomènes immunitaires. Plus rarement, il s’agit d’une hypothyroïdie secondaire ou tertiaire, qui résulte alors d’une atteinte de l’hypophyse ou de l’hypothalamus, zones du cerveau sécrétant des hormones.

Symptômes :

Le chien hypothyroïdien est souvent un animal léthargique, qui se fatigue rapidement. Il est également plus frileux. Il présente une tendance à l’obésité. Souvent, des symptômes cutanés apparaissent. Le chien perd ses poils de manière symétrique, de chaque côté du tronc. Les zones de frottements présentent une peau noire et épaisse et dans certains cas les chiens ont une « queue de rat ». La peau devient en général plus noire et sèche avec des pellicules. Le chien est également plus sujet aux infections de la peau et aux otites.
Enfin, il y a également de nombreux autres symptômes tels qu’un ralentissement du rythme cardiaque, des troubles de reproduction, des troubles neurologiques.


Diagnostic :

Il s’établit grâce à une prise de sang, qui permet de faire un dosage hormonal. Il existe plusieurs protocoles. Soit on réalise un test dit de stimulation, qui permet de voir comment réagissent les glandes thyroïdes après injection d’une hormone appelée TSH, soit on dose les hormones thyroïdiennes et la TSH. La TSH est en fait une hormone produite par l’hypophyse et qui stimule la sécrétion des hormones thyroïdiennes.

L’interprétation des résultats est délicate car de nombreux médicaments et maladies peuvent entraîner une hypothyroïdie alors que les glandes thyroïdiennes sont tout à fait normales. Votre vétérinaire décidera donc s’il doit ou non traiter votre animal.

Traitement et suivi :

Le traitement consiste à supplémenter votre animal en hormones thyroïdiennes. Il en existe plusieurs mais on recommande d’administrer une certaine hormone appelée T4. Les doses utilisées chez le chien sont beaucoup plus élevées que chez l’homme. Donc pas de panique si votre pharmacien a l’air plus que surpris en voyant le nombre de comprimés prescrits ! Les symptômes vont régresser au bout de 6 à 8 semaines de traitement.

Au bout de deux mois de traitement, il est intéressant de faire un contrôle sanguin pour s’assurer de la bonne marche du traitement. Ensuite, un contrôle annuel est nécessaire.

Dr Axelle Barot

Source :
Hypothyroïdie chez le chien


Liens à consulter :

*
L'Hypothyroïdie

* Diavet.ch - Quand suspecter une hypothyroïdie?

En format pdf :
http://www.diavet.ch/f/publications/pdf/50.pdf

et CANINE HYPOTHYROIDISM




Dernières mises à jour le 08 juin 2010 - Copyright ©