LUXATION DE LA GLANDE NICTITANTE
© Dr Françoise Sachdé Vétérinaire
 

La luxation de la glande nictitante, aussi appelée luxation de la glande de Harder, consiste en une luxation de la glande lacrymale superficielle de la 3ème paupière et se produit généralement chez de jeunes chiens, âgés de moins d’un an. Cette glande est responsable d'environ 30 % de la production de larmes.
Les techniques chirurgicales visant à remettre en place la glande lacrymale luxée se doivent de préserver la sécrétion de cette glande. Différentes techniques ont été décrites et sont pratiquées, mais je ne décrirai ici que la méthode d'enfouissement, qui est probablement la plus fréquente et qui préserve la glande dans son intégrité.

Comment reconnaître une luxation de la glande nictitante ?



Le symptôme dominant est l'apparition d'une masse très rouge sur la troisième paupière dans le coin de l'oeil intérieur (le coin orienté côté nez): c'est la glande luxée, qui peut parfois rentrer à sa place après léger massage du coin de l'oeil. Néanmoins le retour en place n'est que temporaire et la glande se luxera  très vite à nouveau. Le seul traitement curatif est chirurgical

Que fera le vétérinaire ?

Le diagnostic sera facilement posé par le vétérinaire, qui prescrira une pommade (ou collyre) antibiotique et anti-inflammatoire à appliquer les 3 jours précédants l'opération. L'opération s'effectue sous anesthésie générale, et consiste à créer par incision de la 3ème paupière une poche, dans laquelle sera enfouie la glande lacrymale luxée, puis la poche sera refermée par suture résorbable. Il n'y aura donc pas de retrait de fils nécessaire. Le traitement post-opératoire consiste en la prolongation du traitement local antibiotique/anti-inflammatoire déjà mis en place avant l'opération, et éventuellement un traitement par voie orale. Pour éviter que le chien se gratte l'œil, il portera une collerette pendant 10 à 15 jours, le temps de cicatrisation. Une inflammation de la membrane nictitante est normale les premiers jours post-opératoires et celle-ci aura un aspect très rouge. Il peut également survenir un écoulement rougeâtre, normal aussi.

Face interne de la 3ème paupière avec vue sur la glande luxée

Enfouissement de la glande au fur et à mesure de la suture de la poche

La poche refermée sur la glande enfouie à sa place



L'opération est terminée !


Cette technique est simple, réalisable par la majorité des vétérinaires et présente l'avantage de préserver entièrement la glande lacrymale. Les chances de réussite opératoire sont d'autant plus élevées, que la luxation de la glande est soignée précocement. Néanmoins des récidives peuvent apparaître, nécessitant une nouvelle opération. Si les récidives sont trop fréquentes, ou trop rapprochées le vétérinaire choisira peut-être d'enlever partiellement ou totalement la glande luxée. C'est une technique tout à fait réalisable, mais il ne faut pas oublier que cette glande produit 30 % des larmes. Afin d'éviter une sécheresse de l'oeil, il faudra artificiellement entretenir l'humidité de l'oeil par l'application de collyres à vie.






Dernières mises à jour le 16 juin 2010 - Copyright ©